C'est leur anniversaire,  Le monde du ciné

Charlotte Rampling

Joyeux anniversaire à Charlotte Rampling qui fête ce 5 février ses 75 ans.

L’actrice, d’origine britannique apprend le français à l’âge de 8 ans, lorsque sa famille s’installe à Fontainebleau. Mais c’est plus tard, lorsqu’elle retournera en Angleterre, qu’elle goûtera à la scène lors de spectacles de music-hall avec sa sœur.

C’est en 1965 qu’elle fait ses premiers pas au cinéma. On l’aperçoit aux côtés Jane Birkin et Jacqueline Bisset dans le film Le Knack… et comment l’avoir, où elle ne sera pas crédité.

Mais marquée par le décès de sa sœur, elle quittera la Grande-Bretagne l’année suivante.

C’est en Italie, qu’elle franchira un nouveau cap dans le monde du cinéma. Elle y fait la rencontre de Luchino Visconti, qui lui offre son premier véritable rôle dans le film Les Damnés en 1969.

Charlotte Rampling s’essaiera ensuite à différents styles, notamment à la science-fiction avec le film culte mais controversé Zardoz (1974) de John Boorman aux côtés de Sean Connery.

Mais c’est grâce au film Portier de Nuit (1974) de Liliana Cavani où elle campe une rescapée des camps nazis entretenant une étrange relation avec l’un de ses anciens bourreaux, qu’elle sera révélée au grand public.

Elle continuera ainsi à se faire remarquée régulièrement : aux côtés de Robert Mitchum dans le film policier Adieu ma jolie (1975) de Dick Richards, dans la comédie Stardust Memories de Woody Allen (1980), et jouera les femmes fatales sous la direction de Sidney Lumet dans Le Verdict (1982) face à Paul Newman.

Après une petite « disparition » des écrans, elle revient dans les années 2000 avec plusieurs prestations remarquées. Elle joue dans Sous le sable (2000), le rôle d’une femme désemparée après la disparition de son mari, pour François Ozon, cinéaste qu’elle retrouvera ensuite pour Swimming Pool (2003).

En 2001 c’est la consécration, elle reçoit un César d’honneur récompensant l’ensemble de sa carrière.

Ensuite, elle apparaîtra notamment dans Melancholia de Lars Von Trier en 2011.

On la retrouvera prochainement à l’affiche du prochain film de Denis Villeneuve, Dune, prévu pour 2021.

 

Filmographie sélective :

1969 : Les Damnés (La caduta degli dei) de Luchino Visconti

1974 : Zardoz de John Boorman

1974 : Portier de nuit de Liliana Cavani 

1975 : Adieu ma jolie de Dick Richards 

1977 : Un taxi mauve d’Yves Boisset 

1980 : Stardust Memories de Woody Allen

1982 : Le Verdict (The Verdit) de Sidney Lumet

1985 : On ne meurt que deux fois de Jacques Deray

1999 : La Cerisaie de Michael Cacoyannis 

2000 : Sous le sable de François Ozon

2002 : Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc 

2003 : Swimming Pool de François Ozon 

2005 : Lemming de Dominik Moll 

2011 : Melancholia de Lars von Trier 

2021 : Dune de Denis Villeneuve

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *