Focus

LA PORTE DE L’ENFER – Le Focus

Que dire…

Palme d’Or à Cannes en 1954 et Oscar du meilleur film étranger en 1955, LA PORTE DE L’ENFER, est de ces films « méconnus » mais qui ont pourtant, à leur façon, marqué le cinéma.

Rendu célèbre pour sa photographie et ses couleurs, il est le premier film japonais à utiliser et bénéficier du procédé Eastmancolor (procédé de reproduction des couleurs sur pellicule comparable au Technicolor).

Révélé par Jean Cocteau (alors président du jury du festival de Cannes), qui lui attribuera « les plus belles couleurs du monde » et le Grand Prix du Festival (ancêtre de la Palme d’Or), il participera, au même titre que les films de Akira Kurosawa, à la découverte du cinéma nippon par le grand public européen.

Découvrir ou redécouvrir sur grand écran le film de Teinosuke Kinugasa, c’est une expérience et un ravissement pour le yeux, alors n’hésitez pas plus longtemps et rendez-vous au Rouge & Noir le lundi 31 janvier à 20h45 pour une unique séance de LA PORTE DE L’ENFER

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.