• Evènements et soirées

    ENVIE D’IRAN, retour sur la soirée

    Les premiers spectateurs sont arrivés dès 18h afin de profiter de la décoration concoctée avec soin par les bénévoles de la commission 400 coups. Le bar nous a transporté en Iran grâce à des dessins, instruments de musique, habits, cartes postales et livres qui nous racontent l’histoire et les légendes du pays.Manijeh Babei, bénévole d’origine iranienne, nous a parlé des légendes, plantes, animaux et coutumes de son pays, sous l’oeil attentif de la réalisatrice Sahar Salashoor.La soirée s’est ensuite poursuivie avec quelques mets à déguster, toujours préparés par nos bénévoles dévouées de la commission 400 coups. A 20h, Le court LA ROUE DE LA VIE est lancé, suivi de FALAKNAZ, portraits de…

  • Revue de Presse

    MAMAN PLEUT DES CORDES – Revue de Presse

    Avoir-Alire.com Une véritable magie se dégage de cette histoire toute simple et surtout de l’extrême qualité des dessins. Le film devient au fur et à mesure de son déroulement une invitation épurée à la tolérance et la beauté du monde. La Croix Sublimant l’ensemble, la bande sonore signée Pablo Pico, compositeur de nombreux films d’animation, marie musique instrumentale et bruits de la nature en une farandole un peu folle. Malgré un dénouement un peu rapide, le film prend le temps de mettre en exergue la notion de partage. Ou comment une tarte à l’oignon peut sécher des larmes… Réserver vos places

  • Revue de Presse

    DE SON VIVANT – Revue de Presse

    20 minutes Mélodrame assumé, le film d’Emmanuelle Bercot sait émouvoir tout en offrant une belle réflexion sur la fin de vie. Le Dauphiné Libéré Ce pourrait être un film sur la mort, c’est un film sur la vie. Au fil des derniers jours d’un homme atteint d’un cancer incurable, Emmanuelle Bercot met en lumière les soins compassionnels du cancérologue Gabriel Sara. Télérama Autour de situations déchirantes, Emmanuelle Bercot construit, avec le sérieux qu’on lui connaît (La Tête haute, La Fille de Brest), un mélo utile. Réserver vos places

  • Revue de Presse

    HOUSE OF GUCCI – Revue de Presse

    Le Dauphiné Libéré Lady Gaga domine un casting masculin de luxe : Adam Driver, Al Pacino, Jérémy Irons, Jared Leto. Lady Gaga en lady Gucci, veuve noire dont Ridley Scott montre à la fois la sensualité, la perfidie et l’ambition, crée irrésistiblement un personnage de femme monstre, insatiable dans sa rage de posséder. Le Figaro Scott reproduit un concentré d’élégance. Costumes, coiffures, rien n’est laissé au hasard. Lady Gaga joue la demoiselle perdue d’avidité avec une jubilation communicative. Elle a du bagout. Le Parisien À la fois saga familiale, thriller, romance et récit d’un fait divers sanglant qui a secoué l’Italie, « House of Gucci », dont les 2h37 passent…

  • Revue de Presse

    AU CRÉPUSCULE – Revue de presse

    Les Fiches du Cinéma Une œuvre admirable et déchirante, qui vous éblouit et vous secoue comme un chagrin terrible et vivifiant. Culturopoing.com Millimétrée, au cordeau, la mise en scène subjugue. Orfévrée dans les teintes gris-vert, évidemment crépusculaire, la photo nous rappelle que le peintre préféré de Sharūnas Bartas est Andrew Wyeth (…) La mélancolie slave est chez Bartas une esthétique et cette esthétique, une ascèse. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    L’ÉVÉNEMENT – Revue de presse

    Bande à Part Audrey Diwan ne perd jamais de vue son enjeu : celui de nous faire éprouver, de l’intérieur, ce que vit sa protagoniste. Elle ne cède à aucune afféterie, dépouille ses images, sculpte le relief de ses sons, et fait jaillir ce que le cinéma peut offrir de mieux : la possibilité d’une empathie, pour revenir, à l’issue du générique de fin, à la lumière du jour plus riche et plus ouvert. CinemaTeaser Un geste de cinéma esthétique et politique qui met K.O. La Voix du Nord Un choc émotionnel porté par une révélation : la comédienne Anamaria Vartolomei. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    MÊME LES SOURIS VONT AU PARADIS – Revue de presse

    La Croix Très riche visuellement, cette étonnante fable animalière aborde avec beaucoup d’originalité et de fantaisie les grandes interrogations des enfants : l’amitié, la différence, la confiance en soi, la peur et même la mort. Le Parisien Surtout, ce long-métrage livre un bien joli message aux plus petits sur la possibilité de s’entendre malgré ses différences et sur la vie après la mort… Enthousiasmant. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    AMANTS – Revue de presse

    Positif Entre film noir et tragédie, le neuvième long métrage de Nicole Garcia se divise en trois mouvements, au sens symphonique du terme. Trois vagues. Trois courants marins qui éloignent ou rapprochent les personnages au fil d’exils et de coïncidences. Le Figaro La réalisatrice redonne du nerf à l’éternel triangle amoureux dans ce film parfaitement maîtrisé. Ses acteurs, Stacy Martin, Benoît Magimel et Pierre Niney la servent avec brio. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    ORANGES SANGUINES – Revue de presse

    Écran Large Le film est une des très rares opportunités de voir un exercice d’improvisation furibard prendre le contrôle du découpage, jusqu’à renouveler le programme habituel de la comédie française L’Humanité Dans Oranges sanguines, le metteur en scène met directement le doigt, et le bras avec, dans les plaies d’une société malade. En résulte l’une des meilleures comédies françaises de ces dernières années. LCI Un formidable jeu de massacre, aussi virtuose dans la forme que redoutable sur le fond. Réservez vos places en ligne