• Revue de Presse

    DÉSIGNÉ COUPABLE – Revue de presse

    20 Minutes Le comédien trouve l’un de ses plus beaux rôles en se glissant dans la peau de Mohamedou Ould Slahi, détenu mauritanien incarcéré pendant quatorze ans à Guantanamo sans jugement et ni inculpation parce qu’il était soupçonné d’avoir commandité les attentats du onze septembre 2001. Bande à Part Histoire vraie, film dossier qui fournit révélations et palpitations, Désigné coupable est aussi un film qui croit au pouvoir du cinéma. CNews Tahar Rahim signe une performance magistrale face à une excellente Jodie Foster qui joue son avocate. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    PETIT VAMPIRE – Revue de presse

    Écran Large « Petit Vampire » est à l’image de la bande dessinée qu’il adapte. Très amusant, il n’en demeure pas moins une déclaration d’amour attachante à la diversité qui caractérise le cinéma d’horreur et même une réflexion à hauteur d’enfant sur la mort. Tout ça en 1h20. Le Figaro Joann Sfar adapte au cinéma son héros fétiche imaginé il y a plus de vingt ans. En injectant de la poésie dans ce sombre personnage, il signe un joyeux divertissement familial. Le Point L’auteur du « Chat du rabbin » revient avec un magnifique dessin animé en 2D, truffé de monstres rigolos et qui aborde des sujets graves. Réservez vos places en…

  • Revue de Presse

    SOUND OF METAL – Revue de presse

    20 Minutes Le résultat est saisissant. L’isolement du héros handicapé pour pratiquer sa passion et sa tentation de replonger dans des addictions passées sont dépeints avec une grande sensibilité par Darius Marder. Sound of Metal est une réussite totale. Les Fiches du Cinéma Finement écrit et mis en scène, le film est porté par d’excellents acteurs, prend son sujet à bras-le-corps et touche au cœur. Libération Ce qui compte, et ce qui rend le film réussi, ce qui lui permet de prendre de l’épaisseur des semaines encore après qu’on l’a vu, est la qualité du temps passé avec son héros aux abois, en quête d’un bonheur minuscule dans sa catastrophe.…

  • Revue de Presse

    SOUS LE CIEL D’ALICE – Revue de presse

    Le Figaro Avec Sous le ciel d’Alice, Chloé Mazlo, Française d’origine libanaise de 37 ans, lauréate en 2015 du César du meilleur court-métrage d’animation, signe un premier film audacieux, vif et coloré. Le Monde La singularité du film repose sur la rareté des images animées que l’on découvre au détour d’un plan. CultureBox – France Télévisions La mise en scène de Chloé Mazlo renoue avec l’artisanat du cinéma avec des inventions bricolées, créatives et esthétiques. On pense à Michel Gondry. Des photos font office de décor, l’animation s’invite, le jeu minimaliste des acteurs donnent un ton libre et aérien au Ciel d’Alice. Réserver vos places en ligne

  • Revue de Presse

    FISHERMAN’S FRIEND

    Télé Loisirs Inspiré de l’histoire vraie de pêcheurs devenus des pop stars, ce film à l’entêtante bande-son célébrant les chants de marins touche par son humanité et son ode à l’amitié, en plus d’être une invitation au voyage. Le Parisien Imbibée d’embruns, de bières à la pinte, d’amitié virile et de bons sentiments, cette comédie nous embarque pour une réjouissante virée dans les magnifiques paysages vallonnés des Cornouailles. Télérama On se laisse séduire par deux atouts britanniques majeurs : le charismatique James Purefoy (vu dans la série No Man’s Land) et la splendeur, rafraîchissante, des décors naturels. Réserver vos places en ligne

  • Revue de Presse

    LES RACINES DU MONDE – Revue de presse

    Transfuge Avec Les Racines du monde, Byambasuren Davaa signe une superbe fable sur les ravages de la mondialisation industrielle. Le Nouvel Observateur Si les images sont belles, pas trace de pittoresque dans cette fiction qui emprunte au naturalisme pour distiller son message. En juxtaposant le labeur ancestral des paysans à celui, épuisant, des ouvriers, le cinéaste dénonce la précarité des premiers et l’exploitation des seconds. Télérama Petite-fille de bergers traditionnels, la réalisatrice, révélée par L’Histoire du chameau qui pleure, trouve les images justes (et superbes) pour décrire les ravages faits à la steppe de ses ancêtres. Mais sans tomber dans le passéisme. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    IBRAHIM – Revue de presse

    Le Journal du Dimanche Semée de défiance et d’affection, dessinée et rythmée avec tact au fil de regards et de silences, cette intrigue tout en délicatesse nous plonge dans le Paris quotidien d’une famille ordinaire dont la retenue, les rêves voilés et les regrets enfouis émeuvent et finissent par bouleverser. Bande à Part Samir Guesmi passe à la mise en scène de long-métrage, et signe un portrait délicat et profond, au pays de la débrouille et de la résilience. Le Nouvel Observateur Le premier film de l’excellent acteur Samir Guesmi est une double réussite. D’abord parce que, dans le registre du réalisme social, ce qui aurait pu être un mélo…

  • Revue de Presse

    LA FINE FLEUR – Revue de presse

    CultureBox – France Télévisions La Fine Fleur est une comédie sociale printanière et tendre, qui fait du bien. Catherine Frot y rayonne en majesté, entourée d’un casting d’acteurs à la hauteur. Le Parisien Catherine Frot porte le film avec une formidable subtilité : grâce à sa musique si particulière, elle transforme chaque phrase rigolote en réplique hilarante. Et fait basculer une situation du rire à l’émotion en une seule nuance. Réserver vos places en ligne

  • Revue de Presse

    MINARI – Revue de presse

    CultureBox – FranceTélévisions Semé d’allégories, le film évoque avec finesse la complexité d’une intégration, et les sentiments que produit ce voyage vers un ailleurs. Télé Loisirs Le réalisateur replonge dans son enfance pour livrer une chronique familiale profondément touchante, qui aborde, à travers le point de vue de plusieurs personnages et avec beaucoup de finesse et d’empathie, la question du déracinement. La Septième Obsession « Minari » a ce quelque chose de très avenant propre aux grandes épopées familiales, aux films spectaculaires d’intimité à la gravité solaire et d’une générosité sans faille. Réservez vos places en ligne

  • Focus

    Focus – L’OUBLI QUE NOUS SERONS

    Un portrait d’un combat pour la liberté à travers une famille vivant en Colombie dans les années 70s. Venez assister au combat d’un père, Hector Abad Gomez, pour exprimer ses idées sans persécution politique dans un pays instable et dominé par la violence… Inspiré d’un histoire vraie, c’est avec plaisir que l’on découvre une histoire méconnue de la Colombie. Réservez vos places en ligne Revue de Presse