• Coup de coeur

    FALLING – Coup de coeur

    Viggo Mortensen fait un premier passage derrière la caméra avec ce film magnifique sur une relation père-fils déchirante magistralement interprété par Viggo lui-même et Lance Henricksen (vu entre autres dans Alien, Terminator ou la série Millénium dans les années 90). Une œuvre pleine d’humanité à la fois personnelle et universelle à ne pas rater. En plus de jouer, réaliser et avoir écrit le scénario, Viggo Mortensen a aussi composé et joué (au piano) la musique et produit le film. Ne ratez pas la scène avec David Cronenberg en … proctologue ! Bénédicte

  • Coup de coeur

    SI LE VENT TOMBE – Coup de cœur

    Comment parler d’un film que je n’ai pas visionné mais que je me languis de regarder depuis sa double sélection officielle au festival de Cannes et à l’ACID en 2020 ? Peut-être dire que j’ai lu presque presque toutes les critiques. Vu la bande annonce à plusieurs reprises. Que j’ai été touchée par les interviews de Nora Martirosyan la réalisatrice d’origine arménienne dont c’est le premier long métrage et qu’avant de venir au cinéma elle était aussi artiste plasticienne (ça promet un certain regard)… Que l’acteur principal français n’est autre que le ténébreux Grégoire Colin si rare à l’écran… Il me semble primordial d’aller voir ce film, le premier à…

  • Revue de Presse

    BALLOON – Revue de Presse

    Que pense la presse de Balloon ? Télérama Il y a une dimension documentaire quasi ethnologique dans cette évocation de la vie et des jours – des saillies du bélier aux rites bouddhistes, ou encore du marchandage lors de la vente des bêtes aux débats sur la réincarnation. Mais sans négliger la fiction, ni la poésie. Le Parisien « Balloon » pourrait être un conte rural ou une comédie. Mais derrière cette ligne narrative s’en cache une autre, plus douloureuse, et ces esprits qui rôdent, le karma, la réincarnation, les croyances traditionnelles qui divisent jusqu’au sein du couple. Le Figaro Le réalisateur, dont c’est le sixième film, a le don…

  • Revue de Presse

    SI LE VENT TOMBE – Revue de Presse

    Que pense la presse de Si le vent tombe ? Notre coup de coeur Libération Le premier long métrage très réussi de Nora Martirosyan ausculte, dans un climat tendu et mélancolique, les prémices de l’explosion de violence au Haut-Karabakh en 2020. L’Humanité Avec Si le vent tombe, sélection officielle du Festival de Cannes 2020 et de l’Acid, la réalisatrice venue d’Arménie, parvient à rendre vie à un bout de territoire du Caucase, dans un aéroport d’où ne décolle aucun avion. Marianne Interrogation à la fois délicate et ironique sur la notion de frontière et témoignage hors pair sur un territoire qui « vit sur un volcan », « Si le…

  • Revue de Presse

    CRUELLA – Revue de presse

    Que pense la presse de Cruella ? The Guardian Il y a étonnamment énormement de plaisir à l’ancienne à avoir dans la nouvelle histoire spectaculaire du mythe de l’origine de Disney. Empire Ce qui aurait pu être un simple encaissement de propriété intellectuelle devient à la place un jeu de crime et de couture cinématographique inattendu, livré avec le genre de style, de grognement et d’excentricité que Cruella elle-même applaudirait probablement. Elle rend le mauvais aspect très bon. Réservez vos places en ligne !

  • Revue de Presse

    PETITE MAMAN

    Que pense la presse de Petite Maman ? Libération Petite Maman, de Céline Sciamma, est un grand film. Que son format comme l’âge de ses héroïnes (interprétées par deux petites sœurs jumelles) soit «mineur» n’y change rien. Au contraire, c’est cette discrétion consciente ajoutée de «petit film» comme aussi son titre et sa durée l’indiquent, ce côté modèle réduit, qui rend ce récit d’enfant plus ample et beaucoup plus remarquable que les précédents. Télérama À travers les thèmes du double, de l’enfance et de la maternité, la réalisatrice poursuit son exploration de l’identité féminine. Avec beaucoup de grâce. Ecran Large En 72 minutes à peine, Céline Sciamma nous précipite dans…

  • Revue de Presse

    PROMISING YOUNG WOMAN – Revue de Presse

    Que pense la presse de Promising Young Woman ? CinémaTeaser Un revenge movie écrit avec beaucoup de justesse et une pudeur sentimentale qui bouleverse. Ecran Large C’est le premier film d’Emerald Fennell et c’est déjà un petit ouragan, où s’entrechoquent la violence, l’humour, le plaisir de la mise en scène et la puissance des mots. Et c’est une énième preuve que Carey Mulligan est une très, très grande actrice. Positif Pour Carey Mulligan, ce rôle aussi émouvant que décapant sera marqué d’une pierre blanche. Réservez vos places en ligne

  • Revue de Presse

    LUPIN III, the first – Revue de Presse

    Que pense la presse de Lupin III: THE FIRST ? Dauphiné Libéré À l’heure où ce genre manque dans les salles obscures, on peut dire que le gentleman cambrioleur tombe à pic. Libération Fidèle à l’esthétique de la BD japonaise de Monkey Punch inspirée de Maurice Leblanc, ce nouvel avatar en 3D séduit par son rythme trépidant. Première Époustouflante de maîtrise, l’animation en images de synthèse ménage quelques grands moments de mise en scène qui se cristallisent, comme chez Miyazaki, autour des courses-poursuites motorisées -voitures, avions. Du très grand spectacle à l’arrivée, à découvrir absolument sur grand écran. Réservez vos places en ligne !

  • C'est leur anniversaire,  Le monde du ciné

    Kristin Scott Thomas

    Née le 24 mai 1960 au Royaume-Uni, elle est la fille d’un pilote de Royal Navy tragiquement décédé en 1960. Après une formation à l’Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théatre de Paris, elle enchaîne les seconds rôles. C’est en 1996 que le grand public la découvre avec son rôle de Katharine Cliffton dans LE PATIENT ANGLAIS, film multi-primé d’Anthony Minghella. Sa carrière décolle enfin et elle obtient le premier rôle dans le culte L’HOMME QUI MURMURAIT A L’OREILLE DES CHEVAUX de Robert Redford. Notons qu’elle se double elle-même en français !  Filmographie Selective – 1994 : Fiona dans QUATRE MARIAGES ET UN ENTERREMENT de Mike Newell – 1996…

  • Revue de Presse,  Semaine du 19 au 25 mai

    ADIEU LES CONS – Revue de Presse

    Que pense la presse de ADIEU LES CONS ? Rolling Stone Entre burlesque et tragédie, le septième long métrage d’Albert Dupontel est l’un de ses meilleurs, et frappe juste : en plein cœur Ecran Large Film le plus émouvant de son auteur, où le punk cartoon se marie étonnamment bien avec des émotions aiguës, dont la justesse impressionne, « Adieu les cons » ne laisse pas indemne. Le Dauphiné Libéré Une comédie corrosive au romantisme fou. Télérama Le cinéma d’Albert Dupontel ne cesse de surprendre par sa tendresse iconoclaste et rageuse. Réservez vos places en ligne !